Que se passerait-il si vous alliez travailler en Belgique ? Cette perspective de déménaggement de la France et d’avoir une nouvelle vie vous motive-t-elle ? Si vous décidez de vous rendre à Bruxelles, en Flandre, en royaume uni ou en Wallonie en tant que citoyen de l’Union européenne, la procédure est simple et rapide. Avez-vous besoin d’un permis de travail pour un déménagement? Quels sont les salaires étranger pour votre déménagement en Belgique ? Voici les informations dont vous avez besoin avant de commencer ! Avez-vous besoin d’un permis de travail en Belgique ? La libre circulation des travailleurs au sein de l’Union européenne signifie l’égalité de traitement en termes d’accès à l’emploi. Découvrez les démarches sur l’assurance vie ou l’assurance international santé pour travailler en Belgique.

Quelles sont les conditions pour travailler en Belgique ?

Vous devez avoir la nationalité française et une carte d’identité nationale en cours de validité.
Vous devez vous inscrire auprès du bureau d’immigration de la commune où se trouve votre employeur. Vous recevrez alors une carte nationale de l’UE valable cinq ans. Si vous n’êtes pas membre de l’UE, vous devez demander un visa de travail belge sur le site web de l’immigration. Bon à savoir : Si vous choisissez de venir travailler dans ce pays, n’oubliez pas que votre famille peut bénéficier de droits de séjour. Rendez-vous sur un sites spécialisé pour en savoir plus sur le service, l’assurance international santé et les démarches pour aller travailler en Belgique. 

Statut de travailleur étranger 

Avez-vous l’intention de rester en France tout en travaillant en Belgique ? Il existe certaines règles qui doivent être respectées. Vous ne pouvez pas vous absenter de votre résidence pendant plus de 30 jours par an dans le cadre de vos activités professionnelles. Pour le travail saisonnier, cette limite est de 90 jours. La zone frontalière s’étend jusqu’à 20 kilomètres de la frontière. Aucun permis de travail n’est requis puisque vous retournez chaque jour dans votre pays de résidence. Vous pouvez vous affilier au régime de base belge tout en conservant le régime de sécurité sociale français.

Bon à savoir : Depuis le 1er janvier 2012, les travailleurs frontaliers ne bénéficient plus des avantages fiscaux liés au statut de travailleur frontalier. Vous devrez donc payer vos impôts en Belgique.

Caractéristiques du marché du travail belge

Voici quelques éléments que vous devez connaître avant de chercher un emploi en Belgique. Le taux de chômage en Belgique est plus faible qu’en France, 5,6%, et passera à 8% en 2020¹. Et le salaire ? Pour un travailleur étranger à temps plein, en supposant 38 heures de travail par semaine (maximum 40 heures), vous recevrez un revenu brut moyen de 3 758 euros par mois. Ce montant peut varier d’une municipalité à l’autre. Le salaire brut minimum est de 1 593 euros/mois². Il s’agit du RMMG (revenu mensuel moyen minimum garanti). En ce qui concerne les vacances, il y a 20 jours de congé par an. En cas d’absence du travail pour cause de maladie, la caisse de sécurité sociale doit être informée. À titre indicatif, l’allocation versée correspond à 60 % du salaire total ; elle ne peut dépasser 85,52 euros par jour. En ce qui concerne les conditions de travail, il existe trois types de conventions collectives en Belgique : les conventions intersectorielles, sectorielles et d’entreprise.

Quels sont les avantages de travailler en Belgique ?

Tout d’abord, l’expatriation peut être plus facile que dans d’autres pays, car la même langue est parlée dans certaines régions. Deuxièmement, vous pouvez ajouter une expérience professionnelle à l’étranger à votre CV. Enfin, les diplômes français sont reconnus en Belgique.

Comment puis-je trouver un emploi en Belgique ?

Que vous signiez un contrat de travail ou que vous travailliez en tant qu’indépendant, voici quelques conseils.

Étude de cas d’un employé: L’Onem (Office national de l’emploi) est similaire au Pôle Emploi en France. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à contacter cette organisation. Même si vous n’avez jamais vécu en Belgique, un service spécialisé se fera un plaisir de répondre à vos questions. En tant que demandeur d’emploi, pensez à vous inscrire au FOREM (région wallonne), à ACTIRIS (région métropolitaine de Bruxelles), au VDAB (région flamande) ou à ARBEITSAM (région germanophone).

Où puis-je trouver des offres d’emploi ? Certains sites web français, tels que Pôle Emploi et l’Apec, publient des offres d’emploi. Optioncarriere propose également une liste d’emplois dans le pays, quelle que soit votre spécialité. Vous devrez organiser le type de contrat, la région et les heures de travail.

Si vous êtes indépendant: Pour bénéficier du statut d’indépendant en Belgique, les étapes suivantes sont requises: Ouvrir un compte bancaire auprès d’une institution financière en Belgique (distinct de votre compte personnel). S’inscrire à la Caisse de sécurité sociale ou à l’Institut national d’assurances sociales des travailleurs indépendants (INASTI) ; les cotisations de sécurité sociale doivent être payées tous les trois mois. Inscrivez-vous auprès de la Banque-Carrefour des Entreprises et recevez un numéro d’identification unique. Demandez la TVA. Demandez une assurance maladie.